Sunday Morning

Original éditorial

J’étais loin d’imaginer que les voyages à l’international et le tourisme tout entier s’écroulerait du jour au lendemain. La crise du corona virus a tout chamboulé, et mes revenus ont chuté de près de 95% en quelques jours à peine.Je ne cherche pas à attirer de la pitié, ni à me plaindre : c’est comme ça. Chacun est touché à sa façon par la crise, je le sais bien.Je me suis mise à la recherche de solutions alternatives pour continuer à créer et à être rémunéré pour ça. J’ai commencé à travailler sur une brochure que

Photo de cottonbro sur Pexels.com

J’étais loin d’imaginer que les voyages à l’international et le tourisme tout entier s’écroulerait du jour au lendemain. La crise du corona virus a tout chamboulé, et mes revenus ont chuté de près de 95% en quelques jours à peine.Je ne cherche pas à attirer de la pitié, ni à me plaindre : c’est comme ça. Chacun est touché à sa façon par la crise, je le sais bien.Je me suis mise à la recherche de solutions alternatives pour continuer à créer et à être rémunéré pour ça. J’ai commencé à travailler sur une brochure que j’avais mis en stand-by depuis quelques mois, mais entre la réalisation et la vente de celle-ci, il va s’écouler encore plusieurs mois.J’ai réfléchi, et ce qu’il me reste aujourd’hui, c’est l’écriture.Ce qui fait le sel du blog : les articles de culture, de partage de livres, de ressentis sur la vie à Boston. Les articles de vie à l’étranger, les billets d’humeur, d’organisation, de choses plus personnelles. Ceux pour lesquels un noyau dur de lecteurs et lectrices revient régulièrement.

Bastien Decourbel